Nouvelle adresse :
Rue de l’association 15
1000 Bruxelles

Téléphone:
02/318 60 55

News

Soins appropriés en fin de vie
Enquête KCE

Il arrive que les personnes très âgées ou les personnes souffrant d’une maladie grave qui limite leur espérance de vie soient soumis à des examens invasifs et/ou des traitements agressifs. La médecine parvient ainsi souvent à prolonger la vie de ces personnes. Mais à quel coût ? Quels sont les bénéfices et les inconvénients pour les personnes concernées ? Les soins prodigués en fin de vie sont-ils le plus souvent appropriés, ou arrive-t-il qu’ils se prolongent inutilement?

Des chercheurs de l’Université d’Anvers et de l’Université catholique de Louvain ont été mandatés par le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) pour amener des patients adultes et leurs proches, ainsi que des prestataires de soins de santé, des conseillers spirituels (de toute confession) et des bénévoles à réfléchir aux soins à prodiguer en fin de vie.

Au travers de cette étude, nous avons l’ambition de stimuler un dialogue autour de ces questions pour que les soins de fin de vie soient les plus appropriés possibles aux attentes des personnes. Pour cela, il est important que nous puissions recueillir l’avis du plus grand nombre. Au travers d’un questionnaire en ligne http://enquete.cf), il vous est possible de témoigner de votre expérience et de partager votre avis avec l’équipe de recherche.

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à prendre contact avec olivier.schmitz@uclouvain.be (02.764.32.80) ou marie.friedel@uclouvain.be.

Nous vous remercions une nouvelle fois de votre collaboration à cette étude. N’hésitez pas à nous contacter pour toute information supplémentaire.

Bien cordialement,

Patriek Mistiaen (KCE), Isabelle Aujoullat (UCL), Johan Wens (UA)

En attendant le jour
Le spectacle sera présenté au théâtre de Namur du 23 au 25 novembre; au théâtre des Martyrs à Bruxelles du 6 au 10 décembre; au centre culturel de Dison et dans le cadre du festival Parole d’homme le 11 février 2017.

De tout temps, l’humain a cherché à comprendre pourquoi la vie qui lui était octroyée lui serait ôtée un jour. Malgré les réponses que nous avons façonnées pour nous convaincre que la mort ne pouvait être un terminus en soi, le mystère demeure entier et nous continuons pour la plupart à esquiver la pensée de l’ultime départ. Il est cependant inscrit dans le noyau de nos vies et de nos choix. François Sauveur, auteur, acteur, compositeur et metteur en scène plein de fougue, aborde ici la délicate thématique de l’euthanasie, envisagée du point de vue du malade mais également de celui du médecin y recourant. Quelle réflexion philosophique anime sa démarche ? Quelles sont les conséquences personnelles de son engagement ? Quelle est la réalité de terrain ? Dans ce spectacle tressant témoignages, fictions, trois acteurs bouleversants, poésie et musique originale, la force et la beauté des échanges humains y sont fécondes, magnifiées même par la présence du père de l’initiateur du spectacle, Luc Sauveur, médecin ayant pratiqué l’euthanasie. Antonyme de toutes formes de militantisme, ce moment de célébration de la vie approfondira notre seuil de tolérance à notre dernière liberté.

Interprétation : Seloua M’Hamdi, Quantin Meert, Laurent Caron
Écriture, mise en scène et composition musicale : François Sauveur
Création sonore et composition musicale : Pierre Constant, Florence Sauveur
Création vidéo et réalisation : Thomas Van Zuylen / Sammy Moron
Création lumières : Olivier Arnoldy
Scénographie et costumes : Aurélie Borremans / Valérie Perin
Assistanat à la mise en scène : Anabel Lopez
Production : Théâtre de Liège
Coproduction :Théâtre de Namur, Maison de la Culture de Tournai, La Chauff erie-Acte1
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles / Service Théâtre, de l’ADMD et de Solidaris.

Flash Info pour les MR et MRS et pour les praticiens de l’art infirmier agréés pour se prévaloir d’une qualification professionnelle particulière en soins palliatifs : octroi de la prime

Les MR et MRS doivent verser annuellement aux praticiens de l’art infirmier agréés comme étant autorisés à se prévaloir d’une qualification professionnelle particulière en  soins palliatifs  une prime de 1.205,65 € (hors charges patronales) au prorata de leur temps de travail et de la date d’octroi de la qualification professionnelle particulière.
Par une circulaire du 12 septembre 2016, l’INAMI a informé les maisons de repos  et les maisons de repos et de soins des modalités à remplir pour obtenir le financement de la prime « Titres et Qualifications » pour la période du 1er septembre 2015 au 31 août 2016.

Pour obtenir le financement de cette prime, les MR et MRS doivent rentrer les dossiers au plus tard le 14 octobre 2016 à l’INAMI.

Les  MR/MRS doivent verser cette prime aux praticiens concernés.

Nous conseillons vivement aux praticiens de l’art infirmier concernés de remettre au plus vite à leur employeur  le dossier  complété  sur base du  schéma repris dans LE FICHIER EN ANNEXE (cfr  circulaire INAMI du 12 septembre 2016), et de signer le document comme demandé par l’Inami seulement s’ils ont reçu ladite prime !

L’élargissement de la notion de soins palliatifs est entré en vigueur ce 8 septembre 2016 !
(Loi du 21 juillet 2016 modifiant la loi du 14 juin 2002 relative aux soins palliatifs en vue d’élargir la définition des soins palliatifs (MB 29/08/2016))

Qu’est-ce que cela change ?
Le principal intérêt de la modification de l’article 2 de la Loi du 14 juin 2002 relative aux soins palliatifs réside dans le fait que les soins palliatifs ne sont plus réservés « aux patients en fin de vie » mais bien «  … à tout patient lorsqu’il se trouve à un stade avancé ou terminal d’une maladie grave, évolutive et mettant en péril le pronostic vital, et ce quelle que soit son espérance de vie ».
On connaissait en effet la réticence de certains médecins à mettre un patient sous statut palliatif, car l’une des conditions était que « le patient ait une espérance de vie supérieure à un jour et inférieure à 3 mois » … Difficile à affirmer pour le médecin d’une part, et d’autre part pour le patient et son entourage difficile de voir se profiler un délai aussi brutal que péremptoire.
Dorénavant, les « soins palliatifs » peuvent débuter quelle que soit l’espérance de vie du patient, alors même que des traitements sont encore en cours. Effectivement, les soins palliatifs n’ont jamais été synonymes d’arrêt de traitement, mais cette modification de la loi met en évidence la possibilité non-contradictoire d’entamer des soins palliatifs tout en poursuivant des traitements (de confort).
Il reste que pour que le nouvel article 2 de cette loi puisse porter pleinement ses fruits, nous devrons en attendre les arrêtés d’application : « Le Roi fixe les modalités de mise en œuvre des directives scientifiques appliquées tant pour l’identification du malade comme palliatif que pour l’évaluation des souhaits et des besoins en matière de soins ».
En outre, la notion de famille a été élargie à celle « des proches et aidants proches » : il s’agit en quelque sorte d’une mise en conformité avec la loi du 12 mai 2014 relative à la reconnaissance du statut de l’aidant proche d’une personne en situation de grande dépendance.
C’est un premier pas conséquent dans une conception actualisée des soins palliatifs, et nous nous en réjouissons!

Formation à l’écoute et à l’accompagnement en soins palliatifs pour candidats volontaires
2ème session de mars à juin :
Dates : les jeudis 23, 30 mars ; 20, 27 avril ; 4, 11, 18 mai ; 1, 8, 15 juin 2017 – de 9h30 à 15h30.

 L’usage de la morphine en soins palliatifs est-il dangereux ?

Mort et morphine.

L’usage de la morphine et de ses dérivés est devenu incontournable en soins palliatifs. Elle est une urgence et une priorité dans l’accompagnement des personnes dont les douleurs, chroniques et/ou aiguës, sont devenues insupportables et délétères pour leur bien-être. Pourtant, au sein du corps soignant persiste un malaise. L’usage de la morphine ne va-t-il pas mettre fin ex abrupto à leur vie, les tuer ? En savoir +

im_bt_newNotre centre de documentation, le C-Dile, est en ligne! Vous cherchez des publications en rapport avec la fin de vie et les soins palliatifs? Découvrez ici tout notre catalogue en ligne et venez les consulter chez nous ou les emprunter.

 

Agenda

décembre, 2016

1dec9 h 00 min- 15 h 30 minFormation des volontaires